Pendant des millénaires, la virginité était considérée dans de nombreuses cultures comme le cadeau suprême qu’une femme puisse faire à son mari la nuit de leurs noces. La virginité était gage de pureté dans de nombreuses traditions religieuses. Dans notre revue, nous avons rassemblé quelques faits peu connus mais intéressants sur ce sujet tellement valorisé par le passé et dont beaucoup essaient de se débarrasser aussi vite que possible.

  1. L’origine du mot

0024400

Le terme « vierge » vient du mot latin « virga », qui signifie « jeune pousse ». De plus, ce terme vient aussi du mot « virginem » qui signifie « jeune fille, fille ou femme non-mariée ». Le mot est apparu dans la langue française pour la première fois au neuvième siècle. A l’origine, il ne s’appliquait qu’aux femmes.

  1. La perle comme symbole de virginité

Pendant des siècles, la perle était considérée dans de nombreuses cultures comme le symbole de la virginité et de la pureté des femmes. Surtout dans le contexte du mariage ou des portraits religieux.

  1. La fleur la plus sexy

Les fleurs ont traditionnellement été associées avec la sexualité féminine, car elles sont les symboles de la croissance et de la fertilité, et elles ressemblent aussi aux organes génitaux féminins. Plus concrètement, la virginité est presque exclusivement associée au lys, dont les pétales blancs et les étamines dorées sont des rappels visuels de l’acte de pénétration.

  1. La virginité comme commodité

001544741

Dans certains pays, la virginité était vendue comme une commodité chère. Au Japon par exemple, une geisha pouvait vendre sa virginité au cours d’une cérémonie appelée « mizuage ». Ce rituel est devenu illégal en 1959.

  1. Un pas vers la vie adulte

Partout dans le monde, les gens perdent leur virginité en moyenne à l’âge de 17,3 ans. En Islande, cela arrive à l’âge de 15,6 ans et en Inde à l’âge de 19,8 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE